03 mars, 2007

 

Caisse Unique: une vrai chance

Enfin une innovation qui vaut son pesant d'or.

Elle ne vaut pas son pesant d'or pour les quelques fortunés administrateurs et autres grands actionnaires qui font main basse sur les richesses amassées depuis des années par le peuple suisse.
Depuis que l'on a libéralisé le marché des caisses maladies il y a quelques années ('90), leur manque de transparence et leur gestion calamiteuse (douteuse?) des reserves leur ont permis de justifier des hausses de primes maladies massives et fréquentes, directement discriminatoires pour les moins bien lotis d'entre nous.

La caisse unique, c'est enfin l'occasion de reprendre pieds dans un marché livré au plus cynique des libéralismes d'aujourd'hui. Du producteur de medicament, en passant par la clinique et par l'assureur, tout le monde gagne à ce que nous soyons malades. Et plus la maladie est grave, plus tout ce petit monde y gagne, autant en argent qu'en notoriété.

Pas etonnant dans ces conditions que le chantre des assureurs (assureurs qui sont des bailleurs de fonds prioritaires de Santé Suisse...) Couchepin, décide de ne pas couvrir la médecine douce et la medecine préventive dans le catalogue de prestation lamal. Logique, puisque, plus on est malade, plus ses copains y gagnent.

La caisse unique c'est, à mes yeux, l'occasion de mettre un pieds dans l'engrenage et de stopper le cycle infernal de la santé liberaliste en suisse.
L'orientation de la nouvelle dynamique doit aller vers un intérèt fondemental à une meilleure santé publique.

Une meilleure prévention, des programmes de detections préventives, plus de fonds pour les medecines préventives en générale permettront à un organe comme la caisse unique d'opérer des économies d'echelle sur les frais d'interventions et d'améliorer la qualité de vie de tous les suisses.

De plus, une caisse unique se retrouverait client unique en suisse, face aux entreprises pharmaceutiques de suisse et d'ailleurs. Ceci permettra à la caisse unique de forcer la main de ces entreprises multimilliardaires qui surfacturent les suisses sous pretexte que nous avons un niveau de vie aisé. Soit elles adapteront leurs tarifs, soit la caisse unique achètera ailleurs.

Et qui sait, peut être en jour la caisse unique pourra faire une OPA sur novartis et s'approprier les milliards de bénéfs de cette entreprise pour faire baisser les factures de santé des suisses à l'avenir.. Et enfin développer et produire des medicaments pour tous le monde ?

Pour moi, la caisse unique, c'est aussi le meilleur moyen de controle du monde médical per se. Puisque chaque geste medical est facturé, une caisse unique pourra disposer d'un moyen de controle extrement efficace sur ces gestes
, leurs nombres, séquences et résultats. Cet outil de controle permettra de rationaliser ces gestes afin d'optimiser les chances de rémisssion.
Le systeme de santé sera en possession d'une base de savoir mis à jour en temps réel, sur ce qui marche, ce qui ne marche pas. Ceci permettra de rationaliser ces gestes, tout en optimisant leurs résultats.

La caisse unique pourra, sans grand frais, jouer ce role de collecteur et distributeur national de données médicales, tout en pouvant garantir l'anonymité des données. Un système que les hopitaux suisses essayent de mettre en place depuis des annèes.

Finalement, je dirais que la caisse unique c'est aussi un geste de solidarité envers les familles, qui aujourd'hui se retrouve devoir débourser autant pour leurs assurances que pour leur logement. Lorsque l'on pense aux milliards de bénéfices qu'ont engendrés ces assureurs cette année, n'est-ce pas parfaitement pervers ?

Sans hésitation, pour la caisse unique, je voterais OUI !

Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours? get it rss'ed